La Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux

Retour vers le 19ème siècle. Les campagnes sont éloignées,retirées, et les lignes de « grand chemin de fer » construites depuis 1835 ne desservent que les villes principales, même si le réseau qu’elles composent est le plus dense du monde.

Les populations rurales ressentent le besoin croissant de se déplacer. En 1875 naît le premier arrêté royal régissant les différents moyens de transport en commun et, neuf ans plus tard, en 1884, est créée une société dont le but est de relier les villages aux grandes cités : la Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux ou, en abrégé, SNCV.

L’année 1885 voit s’ouvrir la première ligne de tramway à vapeur, entre Nieuport et Ostende, encore exploitée aujourd’hui.

1887
Premier tram à Mons, entre Maisières et Saint-Symphorien.
1894
Premier tramway électrique vicinal à la SNCV, entre la place Rouppe à Bruxelles et Uccle « Petite Espinette ».

L’expansion de l’industrie pétrolière au début du 20ème siècle incite les dirigeants de la SNCV à développer des véhicules utilisant ce nouveau carburant qu’est le gasoil. Les autorails sont nés, remplaçant peu à peu les convois à vapeur, trop fragiles pour l’exploitation, sur les lignes pour lesquelles une électrification trop coûteuse n’est pas justifiable, principalement dans les coins reculés des Ardennes.

Un important pas de l’histoire des transports en commun est franchi dans les annéestrente avec l’arrivée des premiers autobus. Ces véhicules ne nécessitent pas autant d’investissement que les lignes de tramway et offrent beaucoup plus de souplesse à l’exploitation du réseau. La SNCV se voulant toujours à la pointe du progrès technologique, ils étaient très soignés et confortables.

Entre temps, les deux conflits mondiaux sont très dévastateurs pour la SNCV. L’acier des voies était réutilisé par l’envahisseur pour construire les lignes de chemin de fer qui lui permettait d’amener plus rapidement ses armes. Après la deuxième guerre, la situation économique est telle qu’il est plus facile d’engager des autobus – beaucoup de véhicules sont en fait construits sur les châssis de camions militaires – que des tramway pour lesquels le replacement des voies s’avère beaucoup trop coûteux.

Le succès grandissant de l’automobile individuelle apporte un dernier coup de grâce au tramway vicinal. Les années cinquante, soixante et septante verront le démantèlement de nombreuses lignes ferrées, aux quatre coins du pays.

Le développement des autobus est quant à lui très rapide. Beaucoup de véhicules sont construits par deux fabricants nationaux : Van Hool et Jonckheere.

1975
Livraison de la plus grande série d’autobus à la SNCV. Ce sont les 325 AI119/2, construits par Van Hool et motorisés par Daf, numérotés de 4500 à 4825.
1977
Présentation du bus interurbain moderne. L’A120 de Van Hool faitson entrée. Plusieurs centaines d’exemplaires suivront le prototype 5090 qui fut préservé par l’asbl Patrimoine Bus & Car, mais malheureusement entre temps ferraillé à cause de son état trop avancé. C’est l’occasion pour la SNCV de passer aux couleurs orange et crème, avec liseré bleu.

Les tramways disparaissent peu à peu. Au début des années quatre-vingt, il ne reste plus que quelques kilomètres de voies dans la région de Charleroi, ainsi que la ligne la plus célèbre du réseau, celle de la Côte, qui relie Knokke à La Panne.

1985
Centenaire de la SNCV. C’est l’occasion de présenter l’histoire au travers d’expositions diverses et de circulations spéciales, dont un tram à vapeur.

La livrée des véhicules changera une dernière fois pour passer au blanc, avec bas de caisse orange et quelques lignes obliques bleues.

1991
Régionalisation des transports en commun en Belgique. Les sociétés urbaines, les « STI », de Charleroi, Gand, Anvers, Liège et Verviers sont groupées à la SNCV pour devenir, en Flandre, la VVM – « De Lijn » -, et en Wallonie, la SRWT – le « TEC » -.

Une page de l’histoire de la Belgique était ainsi tournée. Celle de la Société Nationale des Chemins de fer Vicinaux.

© Patrimoine Bus & Car asbl   |    2004-2017   |    Tous droits réservés   |    Mentions légales